Irekeis: Rien que pour vous!

Posté le Jeudi 31 Janvier 2002
Ce matin j'avais parlé des Irekei. Voici la traduction du texte de Meridian: Je tiens à remercier Rollback pour cette traduction Vahyr J’ai envoyé à Meridian un très gros tas de questions la nuit dernière, et il a répondu à la moitié d’entre elles pour le moment… peut-être d’autres suivront. Voici ce qu’il a dit. Préparez vous pour l’Enclume du Soleil… Meridian Quoi ? Le dernier lot d’info n’était pas suffisant ? Juste une blague… Ok – Plongeons-nous la dedans. Au sujet de la Porte du Chaos – Ici nous entrons dans une de ces zones floues créée par le fait que je n’ai jamais fait de carte détaillée d’Aerynth pré-Tournant. Cela, plus des contraintes de place dans la Légende, peut vous avoir amené à présumer que la Porte du Chaos était dans les Terres Brûlées. Eh bien, laissez moi éclairez tout cela – Je ne pense qu’elle y soit. Elle est au milieu de nul part , et les Hordes du Chaos plus les méga batailles qui ont eu lieu depuis, ont réduit les environs à pire qu’un désert maintenant, mais j’imagine que la Porte du Chaos n’était pas dans les Terres Brûlées originellement ( si j’ai établi quelque part par écrit qu’elle y était, frappez moi et je réviserai mon opinion) - Après tout, les Irekei ne la connaissaient pas jusqu’à ce que le Dragon leur en ait parlé. J’aime réellement l’idée de l’ouvreur devant quitter le désert et braver le monde Extérieur pour la trouver et faire la volonté du Dragon – Cela ferait un bon poème épique. En plus, dans mon esprit, il m’a toujours semblé que lorsque la Porte a été ouverte, les Elfes s’étaient trouvés frappés sur différents fronts, depuis différentes direction – ils devaient se sortir des Terres Brûlées pour s’engager dans la Guerre du Fléau. C’est la raison qui a fait agir les Irekei. Si l’épicentre de la Guerre du Fléau avait été dans les Terres Brûlées, je ne suis pas sûr que les Irekei aurait agit ainsi. Au sujet des époques suivantes, je pense qu’il pourrait exister un groupe dédié, endurci et dévoué à la rouverture de la Porte, qui harasserait continuellement la garnison (ndt : pas sûr de la traduction là). Ou pas du tout. Bien sûr, un cynique non-irekei pourrait observer l’ensemble d’un point de vue très différent – Imaginez un Dragon grognon et assoupi (toujours saignant de son œil) réveillé brièvement pour répondre à un flot sans fin de requêtes et de supplications de petits moucherons ennuyeux et disant finalement « Ecoutez ! Allez juste ouvrir la Porte du Chaos, ok ? Faites ça et vous serez contents » Puis, alors que le Dragon s’enfonce de nouveau dans le sommeil, il pense « Ca leur apprendra. Les Seigneurs Sombres nettoieront la surface entière de la planète et je ne serais plus jamais ennuyé par des minables. Enfin, je pourrais avoir un peu de sommeil décent ! ». Mais si cela fut vraiment le cas, les Irekei ne le savent sûrement pas. Au sujet de Morloch et des Trolls des Sables, j’imagine que vers la fin de la Guerre du Fléau, il y avait pleins de nouveau déserts créés qui n’avaient pas nécessairement d’Irekei en leur sein. Les Trolls des Sables sont bien méchants et très destructeurs. Je m’attends à ce que les Irekei voient en eux des abominations et les chassent soit pour les empêcher de ravager leur écologie locale, soit pour prouver qu’ils sont suffisamment macho pour en tuer un. Comme pour les rejetons du Chaos, j’imagine que les Irekei n’ont pas eu beaucoup à faire avec eux – les Seigneurs Sombres sont probablement considérer avec horreur et plus qu’avec un peu de suspicion – et non, les résidents du Chaos ne se sentent pas de lien particulier avec les Irekei – ils sont juste plus de chair à pâté. Tout ce qui vit sur Aerynth est de la chair à pâté. Les cultes dévoyés qui les prient ne sont que de la chair à pâté. Et le Chaos a très faim. Maintenant, sur la culture ! Au sujet du mal fait à un membre de Virakt – C’est enfin où le côté Klingon des Irekei émergent. Le lien d’un Irekei avec ses frères de Virakt est absolu, mais il présuppose que chaque membre est sain et qu’il pèse son poids. Les membres qui montrent trop de faiblesse perdent rapidement leur status dans le Virakt et peuvent donc être chasser légalement. C’est ainsi qu’ils élaguent l’arbre comme tu (ndt : Vahyr) le dis. Les querelles et même les duels sont autorisés, tant qu’ils ne diminuent pas les capacités de survie du Virakt. Donc, deux rivaux peuvent avoir un combats aux poings, ou même un combats aux couteaux mais priver le Virakt d’un chasseur ou d’un guerrier en le tuant ou en le mutilant est plutôt un grand pêché, donc faites des duels avec précaution ! Beaucoup de disputes sont réglés au travers de compétitions, jugées par des parties impartiales. Je peux m’attendre à ce qu’il existe des bibliothèques entières emplies de tradition et d’étiquette concernant les disputes de leadership, les Irekei placent une grande valeur dans les lignées – être le descendant d’un héros est une bonne chose, car votre sang est leur sang. Mais, ils savent aussi que les actes et les résultats, et non le pedigree, sont les ultimes juges de la force et de la valeur. Je pense que si un Irekei a des problèmes sur la manière du chef de diriger le Virakt, il peut défier le chef. C’est probablement la seule arène où des morts inter-Virakt sont admises – Après tout, si un faible chef est tué, le Virakt ne peut qu’en être renforcé. Le plus méritant gagnera. Point. Je pense qu’il y a de nombreux anciens et Magi pour conseiller un bon chef et s’ils ne l’approuvent pas, ils peuvent (ndt : toujours) s’assurer de son échec final ou de son remplacement, mais pour la plus grande part, le leadership est établie au travers de Défis ( pas toujours à mort néanmoins, un sage Irekei ne ressent pas de honte quand il admet que quelqu’un est plus fort que lui, du moment qu’il est suffisamment fort pour toujours mériter le nom d’Irekei). A propos de l’alcool : j’imagine les Irekei avoir un appétit robuste pour une bonne fête – après tout, ils sont plutôt rigide aux entournures et ils ont besoin de laisser échapper une énorme quantité de pression. Au sujet de l’argument du métabolisme d’eau (ndt : ? ? ?) , je ne m’en inquiéterais – leur physiologie est probablement suffisamment différente pour que cela ne soit un problème. Comme pour l’esprit embrumé, un peu de cela est tout à fait admissible. Seulement ne vous laissez pas cuiter la nuit avant un grand raid, et ne le faites pas trop souvent. Les célébrations, comme pour tout le reste, doivent probablement avoir une liste strictement définie d’occasions acceptables, chacune avec une prescription sur combien de quantité (ndt : d’alcool) chacun peut ingurgiter. Au sujet des boissons eux-mêmes, du vin tiré de fruit de cactus, peut-être mélangé avec des herbes alcaloïdes frappe bien l’esprit, tandis que les brutes Irekei boivent quelque chose dans le même genre que le Koumiss Mongolien (c’est une mixture fermentée de lait caillé de jument et du sang de cheval) – du lait d’animaux d’élevage mélangé avec du sang et fermenté. Mmmmm. Ils ne boivent pas cela parce que c’est bon toutefois (ndt : je ne sais pas traduire ça : although it does pack quite a whallop). Ils boivent cela pour prouver qu’ils le peuvent. Je vois pleins d’autres questions ici… J’aurais à y venir plus tard – doit retourner au travail maintenant. J’espère que cela vous aide ! M Vahyr * va chercher un torchon et nettoie la bave de son menton, clavier et bureau * Il semble que les idées de thé sont à jeter par la fenêtre. Retour aux discussions sur les boissons de sang que nous avons eu plus tôt
Source : http://sb.jeuxonline.info/

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Shadowbane ?

22 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (33 évaluations | 2 critiques)
5,2 / 10 - Moyen